CYPE participe à la Biennale d’architecture de Venise avec une conférence sur l’utilisation de l’intelligence artificielle dans le BTP

DESTACADO:

Pablo Gilabert, directeur de l'innovation chez CYPE, souligne que la technologie BIM ouvre de nouvelles possibilités dans la gestion des données du projet, rendant le travail des architectes plus productif en automatisant les processus et en identifiant les problèmes dans la phase de conception et d'exécution, tout en laissant plus de temps pour la créativité

CYPE a participé cette année à l’Exposition Internationale d’Architecture de la Biennale de Venise avec une présentation où Pablo Gilabert, directeur de l’innovation, a expliqué les avantages que l’utilisation de la technologie BIM peut apporter aux architectes. En effet, elle permet la gestion massive des données du projet et l’automatisation des processus, ce qui rend leur travail plus productif et leur permet de consacrer plus de temps à la conception créative.

Pendant la table ronde intitulée « (Digit) City from origin of problem to solution of problem », l’intelligence artificielle, la réalité augmentée, le Big Data, l’automatisation et la numérisation ont été abordés. Lors de son intervention, Pablo Gilabert a souligné que les architectes sont confrontés au défi de l’intégration des nouvelles technologies et de l’automatisation des tâches et des processus, comme cela a déjà été fait dans d’autres secteurs, « sans minimiser l’importance de la conception créative dans le résultat final de tout projet ».

À cet égard, le directeur de l’innovation de CYPE, qui est également architecte, a déclaré que « nous, les architectes devons nous défaire de notre peur d’intégrer les nouvelles technologies et profiter des avantages fournis par les données et leur traitement par des algorithmes, pour réaliser des projets plus efficacement et avec moins d’erreurs ».

C’est pourquoi Pablo Gilabert a encouragé l’auditoire à adopter la technologie BIM dans ses projets professionnels et à faire en sorte que toutes les informations soient entièrement numérisées. Ceci pour bénéficier des avantages de travailler avec des outils qui développent des calculs automatiques, vérifient les réglementations et permettent de visualiser le projet en 3D ou en Réalité Augmentée.

Sur ce point, l’expert a donné l’exemple de la manière dont l’intelligence artificielle implémentée dans la plateforme BIMserver.center développée par CYPE, qui gère 300 000 projets de construction dans le monde, « facilite l’identification précoce des problèmes dans la planification, le développement et l’exécution de tout projet, en mettant en relation les différents domaines de ce dernier et en résolvant automatiquement nombre de ses aspects techniques ». Grâce à cette automatisation, les architectes développent des projets de manière plus efficace et plus sûre.

Il a également mis en avant que l’IA de la plateforme permet d’anticiper les besoins du technicien, réduisant ainsi le temps de gestion du projet, en prédisant les nécessités et en proposant des solutions en ligne en fonction de la phase ou de l’étape du projet. Pablo Gilabert a précisé que la plateforme est capable d’identifier les flux de travail en cours, ainsi que les éventuels besoins ou erreurs selon les informations incorporées dans le projet.

Tout cela, poursuit Pablo Gilabert, améliore la qualité de la construction, à laquelle il faut ajouter l’utilisation d’autres ressources technologiques comme la visualisation du projet en réalité augmentée. Celle-ci permet de minimiser les problèmes dans la phase d’inspection du chantier en les prévoyant à l’avance et, en même temps, de prendre de meilleures décisions dans l’implémentation du Plan Particulier de Sécurité et de Protection de la Santé.

Utilisation dans les administrations publiques

L’utilisation de la technologie BIM et l’application d’algorithmes avec les données générées peuvent également être implémentées dans l’administration publique, en augmentant la productivité et l’efficacité des architectes qui doivent effectuer des procédures avec elle. Sur ce point, M. Gilabert a donné l’exemple de la manière dont la solution CYPEURBAN facilite la révision des projets par l’administration et intègre les modèles numériques dans le contexte urbain numérique, en vérifiant la conformité aux règles d’urbanisme.

L’application CYPEURBAN est utilisée, notamment, à Rennes Métropole, dans les villes de Madrid et Rivas Vaciamadrid (Espagne), ou à Vila Nova de Gaia (Portugal), qui accélèrent la délivrance des autorisations d’urbanisme. Pour conclure, le directeur de l’innovation de CYPE a souligné que la technologie BIM, tout comme la gestion des données avec des formats numériques et ouverts via des plateformes telles que BIMserver.center, permettent l’interrelation de leurs données avec d’autres outils. Ainsi, leurs possibilités sont élargies et des avantages sont offerts comme « la gestion et la maintenance correctes du cycle de vie d’un bâtiment », entre autres.

Dernières actualités

Pablo Gilabert, directeur de l'innovation chez CYPE, souligne que la technologie BIM ouvre de nouvelles possibilités dans la gestion des données du projet, rendant le travail des architectes plus productif en automatisant les processus et en identifiant les problèmes dans la phase de conception et d'exécution, tout en laissant plus de temps pour la créativité